prev novembre 2014 next L M M J V S D samedi 01 dimanche 02 lundi 03 mardi 04 mercredi 05 jeudi 06 vendredi 07 samedi 08 dimanche 09 lundi 10 mardi 11 mercredi 12 jeudi 13 vendredi 14 samedi 15 dimanche 16 lundi 17 mardi 18 mercredi 19 jeudi 20 vendredi 21 samedi 22 dimanche 23 lundi 24 mardi 25 mercredi 26 jeudi 27 vendredi 28 samedi 29 dimanche 30


  1. Waddick Doyle
  2. Alain Giffard
  3. Alexandre Gurita
  4. André Lozano
  5. Anne Querrien
  6. Annick Rivoire
  7. Arnaud Esquerre
  8. Blandine Masson
  9. cipM
  10. Daniel Guibert
  11. David Giannoni
  12. David Guez
  13. Do Delmas
  14. Emmanuel Ponsart
  15. François Lasquin
  16. Frédérique Roussel
  17. Gallien Guibert
  18. Geert Lovink
  19. Hassan Charach
  20. Jacques Serrano
  21. Jean Baudrillard
  22. Jean Couturier
  23. Jean-Marc Terrasse
  24. Ken McKenzie Wark
  25. La Tartine
  26. Le Off du Livre
  27. Mathias Richard
  28. MERCI À VOUS TOUS AMIS DU HACKER LIÉS ICI
  29. Michael Borras
  30. Nathalie Magnan
  31. No pasaran
  32. Olivier Auber
  33. Olivier Surel
  34. Olivier Zilbertin
  35. Pascal Bories
  36. Pascale Gustin
  37. Patrice Maniglier
  38. Patrick Lowie
  39. Paul Mathias
  40. Philippe Lorrain
  41. Pierre Bongiovanni
  42. Poptronics
  43. Quentin Drouet
  44. Robin Hunzinger
  45. Simon Guibert
  46. Sklunk.net
  47. Stephen Wright
  48. Sylvain Gire
  49. Thierry Crouzet
  50. Thomas
  51. Thomas Schmidt
  52. Tout www.criticalsecret.com
  53. Xavier Léton
McKenzie Wark un Hacker à Paris / couverture_cover
McKenzie Wark's Hacker @ La Tartine, Paris/ Sommaire
A Hacker Manifesto Atopos/ McKenzie Wark @ La Tartine, Paris
Jean-Marc Terrasse/ McKenzie Wark @ La Tartine, Paris
McKenzie Wark/ McKenzie Wark @ La Tartine, Paris
Anne Querrien/ McKenzie Wark @ La Tartine, Paris
Waddick Doyle/ McKenzie Wark @ La Tartine, Paris
Bilingual afterwords, Débat bilingue/ McKenzie Wark @ La Tartine, Paris
McKenzie Wark Fr Hacker pour GAMER THEORY. 1-2/ Salon de la revue, Paris
McKenzie Wark Fr Hacker pour GAMER THEORY. 3-4/ Salon de la revue, Paris
L'auteur McKenzie Wark
McKenzie Wark  A Hacker Manifesto / EN References
McKenzie Wark Un manifeste Hacker/ Fr references
Un manifeste Hacker / Evénements et Presse

McKenzie Wark un Hacker à Paris / couverture_cover

Intervenant: L'éditeur

2004, New York hacker cover hacker cover
2006, FR version.
Audio and video mostly bilingual. La plupart des modules sont bilingues.

Un manifeste Hacker : informations dans fr.wikipedia.
Un manifeste Hacker : demander le livre à l'éditeur.

PODCAST -> SOUSCRIVEZ AU FEED DE L'AGENDA / NOW SUBSCRIBE THE SCHEDULE FEED
http://criticalsecret.com/n15/index.php?rss=admin
PROGRAMME / SCHEDULE


lien permanent

pdf version

McKenzie Wark's Hacker @ La Tartine, Paris/ Sommaire
hacker cover

Intervenant: L'éditeur

Welcome! Bienvenue ! Pour retrouver le fil éditorial entier où que vous soyez, ou toute la page sur McKenzie Wark : cliquer sur un des titres dans la barre de menu, en haut de la page. Les mini icônes en entête de chaque article ; le mini icône de la couverture dépliée permet de revenir au sommaire, et les autres mini icônes de naviguer vers les références EN et FR.

You can comment any article or ask questions ( to the author and/or to the different speakers, or to the publisher, as well to the radiophonist or to the videographist, or to Loz ), by the way of "commentaires" linked at the end of each article. Hope that they will answer by the same way./ Vous pouvez poser des questions ou discuter avec l'auteur, les intervenants, ou avec l'éditeur, ou encore avec le radiophoniste, le videographiste, ou Loz, en utilisant les formulaires des "Commentaires" à la fin de chaque article, les réponses seront publiées par la même voie.

-- McKENZIE WARK A HACKER IN PARIS/ Couverture ; Portrait et icône des 1ère et 4ème de couverture dépliée.
-- A Hacker Manifesto Atopos/ McKenzie Wark @ La Tartine, Paris ; article de présentation et extraits du texte.
-- Jean-Marc Terrasse/ McKenzie Wark @ La Tartine, Paris ; module audio mp3.
-- McKenzie Wark/ McKenzie Wark @ La Tartine, Paris ; module audio mp3.
-- Anne Querrien/ McKenzie Wark @ La Tartine, Paris ; module audio mp3.
-- Waddick Doyle/ McKenzie Wark @ La Tartine, Paris ; module audio mp3.
-- Multilingual afterwords/ McKenzie Wark @ La Tartine, Paris ; module audio mp3.
-- McKenzie Wark Fr Hacker as Gamer Theory 1-2/ Salon de la revue, Paris ; module vidéo m4v.
-- McKenzie Wark Fr Hacker as Gamer Theory 3-4/ Salon de la revue, Paris ; module vidéo m4v.
-- L'auteur ; biographie et bibliographie.
-- McKenzie Wark " A Hacker Manifesto "/ EN References ; cover and links.
-- McKenzie Wark "Un manifeste Hacker"/ Fr references ; où acheter le livre ? catalogue.

-- PRESSE imprimée, événements.

CRÉDITS : Edition et édition numérique par Aliette G.Certhoux ; design spécial du LoGz et traitement graphique des captures d'écran par André Lozano ; modules audio : enregistrement et réalisation par Simon Guibert ; modules vidéo et photo capture : enregistrement et réalisation par Xavier Léton. Traduction simultanée de la présentation de Gamer Theory : Wendy Johnson.
En Couverture, le portrait de McKenzie Wark est une photographie de Ara Koopelian.
Thanks McKenzie Wark.

lien permanent

pdf version

A Hacker Manifesto Atopos/ McKenzie Wark @ La Tartine, Paris
...

Intervenant: L'éditeur

A l'occasion de la parution francophone de Un manifeste Hacker -- titre original anglophone A Hacker Manifesto -- de McKenzie Wark, traduit par "Club post-1984 Mary Shelley and C° Hacker Band" aux éditions Criticalsecret, nous avons organisé un débat avec l'auteur dans le bistrot historique des Situationnistes : La Tartine, 24 rue de Rivoli, à Paris IVe. Le débat est animé par Nathalie Magnan.

RITOURNELLE :

2006-2007 : Il y a une quarantaine d'années, quasiment au moment de la naissance de McKenzie Wark, "La tartine" est un des cadres électifs de Guy Debord pour discuter avec ses amis radicaux, alors qu'il habite dans Le Marais. Lieu symbolique abstrait s'il en est, car l'aspect du lieu a changé depuis plus de dix ans, remis à neuf dans une conception internationale de l'ancien, avec une seconde ouverture sur la rue du roi de Sicile. Mais c'est toujours ce bistrot au même nom, à la même adresse de sa façade principale rue de Rivoli, et dedans il reste des murs avec des panneaux peints d'origine. Marque du temps actuel aux doubles façades, voici à d'autres titres le signe de l'atopie [1] en place d'utopie, dans le monde métapolitique (après le politique) qu'est devenu le nôtre, dont la première phrase de notre Manifeste de Hacker ouvre un récit ironique : "Un spectre hante le monde, le spectre de l'abstraction (...)". Un siècle et demi avant, c'est la première phrase du Manifeste du parti communiste (1847) : "Un spectre hante l'Europe : le spectre du communisme. (...) ".
En fait, McKenzie Wark situe son ouvrage dans la tradition du plagia critique inauguré en 1967 par La société du spectacle, qui commence par la phrase : "Toute la vie des sociétés dans lesquelles règnent les conditions modernes de production s'annonce comme une immense accumulation de spectacles. (...)", anamorphose de la phrase qui commence Le capital de Karl Marx : "La richesse des sociétés dans lesquelles règne le mode de production capitaliste s'annonce comme une « immense accumulation de marchandises » (...)" (1867)...
L'internationale situationniste touche à sa fin, quand Guy-Ernest Debord publie, pour la première fois en 1967, ce livre radical qui le fera internationalement connaître ; alors, il fréquente encore "La Tartine"... Mais "La Tartine" existait avant lui [2]...

Les intervenants : Waddick Doyle, Jean-Marc Terrasse, Anne Querrien, Stephen Wright, Nathalie Magnan ; les participants : l'éditeure Aliette G. Certhoux, Daniel Guibert, premier lecteur et correcteur de la version française imprimée, DeeDee Halleck, Alexandre Gurita, David Guez, Paul Mathias, Mathias Richard, la traductrice simultanée de l'ambiance bilingue, volontaire qui hélas ne nous a pas laissé son nom, et une petite assemblée de Hackers singuliers et d'amateurs créatifs de pensée radicale, venus honorer l'auteur à Paris.

C'est après le salon de la revue, la semaine suivante : le mardi 17 octobre 2006, dans la soirée.

Simon Guibert prend du son avec des ressources minimales, puis il dressera les modules du podcast.

___________________

[1] "Appelons atopie [5] cette faculté qu'ont nos pensées de nous transporter hors de nous-mêmes, dans un voyage immobile. Alors, cette belle unité, l'ici et le maintenant, peut être considérée comme une utopie dans laquelle nous serions débarrassés de l'atopie de nos pensées. Cette unité utopique, nous pouvons la vivre dans des expériences fortes mais brèves, où l'atopie de nos pensées est suspendue et fixée solidement au corps de chair : comme dans le rapport sexuel heureux, ou dans diverses formes d'ivresse (le jeu, la fête, la guerre). [...] Socrate est dit dans les Dialogues de Platon, à plusieurs reprises, « atopos» : atopique, sans lieu, hors lieu, bizarre, imprévisible, atypique. Et s'il s'agissait d'une qualité relevant de l'essence de la pensée humaine ?" ; Jean-Jacques Delfour ; Plus tard -- ailleurs ; extrait de la conférence d'ouverture de la saison 2004-2005 du Café des Sciences et de la Société du Sicoval ; Le Portique, 13/10/2004.

[2] En fait, la topologie urbaine de La Tartine, quand les situationnistes autour de Debord l'intègrent, est structurée par le cadre moderne, à hautes cloisons masquant la salle du fond, dans l'esprit décoratif viennois des avant-gardes des vingt premières années du XXe siècle. Alors, Jean Cocteau s'éprend du talent fulgurant du jeune Radiguet rencontré chez Max Jacob, avec leurs amis sans le sou, tout près de la gare de la Bastille. Quand Robert Desnos n'est encore qu'un jeune commis livreur dans ce quartier populaire des "bougnats", également proche des Halles.

____________________

EXTRAITS DU LIVRE :

In memoriam : Kathy reine des pirates Acker

Cette terre est votre terre, cette terre est ma terre Woody Guthrie
Cette terre est votre terre, cette terre est ma terre La bande des quatre
Cette terre est votre terre, cette terre est ma terre Luther Blisset

Chapitres : > ABSTRACTION > CLASSE > ÉDUCATION > HACKING > HISTOIRE > INFORMATION > NATURE > PRODUCTION > PROPRIÉTÉ > REPRÉSENTATION > RÉVOLTE > ÉTAT > SUJET > SURPLUS > VECTEUR > MONDE > Notes.


001
Un spectre hante le monde, le spectre de l'abstraction. Les fortunes des États et des armées, des entreprises et des communautés en dépendent. Toutes les classes en lutte, dirigeantes ou dirigées, le révèrent et même le craignent. Notre monde est celui qui s'est aventuré, en aveugle croisant les doigts, dans le nouveau.

009
L'histoire est production de l'abstraction et abstraction de la production. Ce qui rend la vie différente d'une époque suivant la précédente, c'est l'application de nouveaux modes d'abstraction, à l'oeuvre d'arracher la liberté à la nécessité. L'histoire est le virtuel rendu actuel, hack après hack. L'histoire est le cumul de la différenciation qualitative de la nature, en tant qu'elle est hackée.

014
C'est par l'abstraction que le virtuel est identifié, produit et libéré. Le virtuel n'est pas seulement le potentiel latent de la matière, c'est le potentiel du potentiel. Hacker c'est produire ou appliquer l'abstraction à l'information et exprimer la possibilité de nouveaux mondes au-delà de la nécessité.

126
L'information tend à être libre, mais partout elle est enchaînée.

199
La classe Hacker doit penser tactiquement ses rapports à la propriété, équilibrer la propriété publique et la propriété privée à l'échelle de l'intérêt de classe et à celui de l'alliance de classes, mais en sachant que la privatisation de l'information n'est pas son intérêt de classe à long terme. Une partie de sa stratégie peut être le ralliement des autres classes dans une alliance pour la production publique d'information. Mais une autre stratégie peut être de développer en même temps une autre forme de propriété -- la propriété comme don.

208
Toute représentation est fausse. Une imitation diffère de la nécessité de ce qu'elle représente. Si elle ne le faisait pas, elle serait ce qu'elle représente, et donc pas une représentation. La seule vraie représentation fausse est la croyance dans la possibilité d'une représentation vraie.

335
Le vecteur exerce un pouvoir sur le monde entier, mais un pouvoir qui n'est pas distribué également. Rien dans la nature du vecteur ne détermine s'il peut être déployé ici plutôt qu'ailleurs, entre ces gens plutôt que d'autres, entre ces villes plutôt qu'entre ces arrière-pays, entre ces empires plutôt qu'entre ces périphéries. Rien ne permet de dire dans l'abstrait, du vecteur, que les flux qui le parcourent doivent aller dans une seule direction, du patron à la petite main, de la métropole à la province, de l'empire à la colonie, du monde surdéveloppé au monde sous-développé. Et c'est pourtant ce que fait le vecteur, tel que nous l'observons. Cette application encore limitée d'un potentiel illimité est la véritable condition du vectoral. Comme forme en géométrie, un vecteur est une ligne d'une portée finie, mais d'une position indéterminée. Comme forme en technologie, un vecteur est un moyen de mouvement, qui a des qualités finies de vitesse et de puissance, mais pas d'application prédéterminée. Un vecteur est en partie déterminé, en partie ouvert. Un vecteur est en partie réel, en partie virtuel. Tout ce qui est déterminé par la technologie constitue la forme dans laquelle l'information est objectivée, mais ni le lieu et ni comment. Le fait que le développement vectoral soit un développement inégal demande une analyse qui aille au-delà du fétichisme de la technique, jusqu'à la forme de pouvoir de classe qui s'empare de l'ouverture virtuelle et la restitue comme inégalité réelle.

lien permanent

pdf version

Jean-Marc Terrasse/ McKenzie Wark @ La Tartine, Paris
...

Intervenant: lui-même

Radio.

Il y a quelques chose de décalé dans l'intervention de Jean-Marc Terrasse, l'un des directeurs du musée du Louvre. En quelque sorte, il explique l'ouvrage nécessaire d'une psychothérapie administrative, consistant en une pratique imprévue du "hacking".

Directeur de l'auditorium, c'est à dire de la programmation culturelle elle-même, il exprime le niveau d'abstraction institutionnel auquel lui-même est confronté chaque jour davantage : l'externalisation de l'objet de valeur du musée, évacué par celui administratif qui le gère et qui prend sa place. Ce que la globalisation des musées et de leur patrimoine accroît.
La mission sociale collective, culturelle, héritée du musée et des oeuvres qu'il contient, sont mis à la marge par l'administration qu'ils requièrent -- situation insensée.
De ce point de vue, les oeuvres elles-mêmes deviennent invisibles à leurs gestionnaires, elles sont désertées pendant qu'on s'en occupe ; le musée le plus plein est le plus vide.
Ici, travailler s'exprime en valeur de temps passé, peu importe à quelle application, et même sans application.
A ce stade, comme membre de l'administration lui-même, Jean-Marc Terrasse pense que la seule attitude muséographique possible, face à l'externalisation symbolique de l'art par l'effet de sa gestion, cette évacuation étant consommée, soit de faire entrer au musée la fiction de l'oeuvre : c'est-à-dire produire des représentations des oeuvres pour les rendre visibles aux gestionnaires.
Ce n'est pas réifier la valeur de l'oeuvre, c'est soigner les yeux qui la regardent [en quelque sorte soigner la cécité par un autre sens].
Il s'agit d'un apprentissage à communiquer avec l'étrange objet perdu, de toutes façons opaque et énigmatique, ou bien d'une réadaptation. Un questionnement de la réalité impossible, sinon aux limites de la virtualité de l'art.
Jean-Marc Terrasse ne voit pas d'autre solution pour installer l'oeuvre d'art et son intérêt collectif dans le champ de vision de l'administration qui en a la charge, et au-delà, à la vue de la société qui s'en est également désemparée.
C'est pourquoi il a demandé à plusieurs écrivains du monde entier d'écrire respectivement à propos d'une oeuvre du musée du Louvre. Pour sortir les oeuvres de la mortification concrète, qui procède de l'abstraction de leur existence propre ; pour les faire revivre imaginairement, inviter un rapport concret avec elles à propos de créer pour elles, et par elles.
Offrir un miroir narcissique à l'oeuvre, en quelque sorte, tel est l'engagement de la fiction - l'illusion au sens noble - de son propre geste d'administrateur.

Ainsi se dévoile l'accroche convaincue de sa lecture de Un manifeste Hacker, et en même temps lecture paradoxale (notamment sur la question du représentable et de l'irreprésentable). Avec un autre point commun, l'impact de ce choix poétique, montré comme nécessaire, une mélancolie dédiée à la virtualité de l'art, que l'on pourrait dire activiste de son travail de directeur. "Hacker", en tant que l'un des directeurs du musée que l'on dit : "le plus grand du monde".

Fichier son (téléchargeable) :

http://criticalsecret.com/n15/fichiers/terrasse.mp3


Louvre Museum: Auditorium / Musée du Louvre : auditorium

lien permanent

pdf version

McKenzie Wark/ McKenzie Wark @ La Tartine, Paris
...

Intervenant: lui-même

Radio.

Apprendre du bistrot parisien "La Tartine", en quoi cela concerne-il Un Manifeste Hacker de McKenzie Wark : qu'y dit-il ? Ecoutez l'auteur, qui pense que l'information doive être libérée...
Learning from the Parisian bistrot " La Tartine ", does it concern McKenzie Wark's A Hacker Manifesto? What's to say? Listen to the author who wants the information to get free...

The site is a bistrot since a lot of time having the same address in Paris, 24 rue de Rivoli, zip code 75004. So long since the live track of the Situationism has left our parisian universe. This comes from Guy Debord during the sixties when living very near this place he made it famous by drinking and discussing usually with his critical friends.
But there is more a strange occurence that each book, from a hand La société du spectacle and from the other hand A hacker manifesto is beginning by a respective fake of their Marxist references. The first one plagiarizes and substitutes the first sentence of The capital by changing several things and notriously " commodities " into " spectacle ". The second one plagiarizes and substitutes the first sentence of Manifesto of the Communist Party, by notoriously turning "communism" into "abstraction". Such successive challenge of the absctracting process through the respective invention of both works as a defy to tribute the next day. ( FR version read the article "Atopos" )

But there is more a large difference between their respective arrogance in tribute to their proper times, because the media has changed the representation into its proper abstraction, and consequently this makes disappearing the source in McKenzie Wark's time. While the source was still latent when Debord imagined the future of representation from the event of spectacle.

Il y a de plus une grande différence entre leur arrogance respective en hommage à leur propre temps, parce que les médias ont changé la représentation en sa propre abstraction, la conséquence étant la disparition de la source au temps de McKenzie Wark, quand elle était encore latente au temps de Debord (au moment où il décelait l'avenir de la représentation résultant de l'événement du spectacle).

Fichier son (téléchargeable) :

http://criticalsecret.com/n15/fichiers/mc_kenzie_wark_t.mp3


McKenzie Wark est Professeur associé en Etudes de Culture et Médias à Eugene Lang College and The New School for Social Research à New York.

lien permanent

pdf version

Anne Querrien/ McKenzie Wark @ La Tartine, Paris
...

Intervenant: elle-même

Radio.

Anne Querrien est l'auteure d'une première traduction héroïque pour criticalsecret, néanmoins la tendance n'a pu être retenue pour être publiée, trop personnelle quant aux engagements respectifs du texte d'auteur. Mais nous considérons que sa participation initiale fait partie du "hacking" collectif qui a conduit à la version éditée.

Succédant à Jean-Marc Terrasse, elle commence par évoquer sa propre visite au musée Louvre, en compagnie d'un groupe de chinois invités par son ministère (le Ministère de l'Équipement, des Transports et du Logement, où elle exerce la direction dans son domaine d'activité).
Mona Lisa est devenue parfaitement invisible sous sa vitre. Par contre, la Vénus de Milo ne présente aucune protection, on peut non seulement la voir mais encore la toucher. Les chinois disent que sans nulle doute à leurs yeux (avec toutes les connotations relatives que cela suppose et indique), par conséquent la sculpture est un faux.
Puis elle s'exprime sur la traduction qu'elle avait faite, notamment elle justifie les mots qui ont été abandonnés, tels "réseaucrates" pour ce que nous avons appelé "vectoralistes", afin de rester au plus proche du concept original, ou "araisonnement" d'après un concept de la technique chez Heidegger, pour "hacking" que nous avons maintenu tel. Etant son temps d'allocution, il n'y a pas de discussion, au moment même.
Enfin, elle évoque le coût de l'impression du livre pour dire que la gratuité dans ce cas n'aurait pas de sens. Sans doute à cause des temps de parole à devoir lui succéder, personne ne pense à opposer la question du don, pourtant annoncée dans l'ouvrage et qui peut s'appliquer en toute cohérence à l'acte associé de l'éditeur -en français.

Fichier son (téléchargeable) :

http://criticalsecret.com/n15/fichiers/querrien.mp3


Anne Querrien est, entre autres : directrice de la rédaction de la revue Les annales de la recherche urbaine, membre de la revue Multitudes et de la revue Chimères, co-fondatrice avec Félix Guattari du CERFI -- version FR / EN version -- et de la revue Recherches (fonds éditorial suivi par les Editions Recherches, Florence Pétry).

___________

NDLR : Quoiqu'elle laisse à part l'évocation du don - que nous considérons d'importance -, l'intervention de Anne Querrien sur la gratuité, issue de sa pratique institutionnelle éditoriale au quotidien, soulève un problème intéressant. Ce n'est pas une quête de rentabilité, mais une recherche pragmatique d'autonomie par l'équilibre, dans une conception économique du projet. Ainsi, penser la dépense et le don comme exigence symbolique, alternative à l'impuissance économique - tant que le sacrifice peut exister -, ne résoud pas qu'en effet le résultat, dans l'environnement, soit qu'un livre librement entrepris ne puisse être gratuit pour autant (travaux de production gratuits mais matériaux et production de l'impression coûteux), dans le cas des donateurs populaires sans ressource mécènale ni recours aux fonds d'aide. Les choix d'édition et de présentation de l'ouvrage que nous avons faits, dans un contexte où les diffuseurs ne prennent plus de nouveaux éditeurs, ce qui empêche d'envisager de hauts chiffres de tirage, ne permettent pas d'estimer que le remboursement intégral des actes soit possible, sauf apports imprévus. L'équation d'équivalence concerne le coût de l'impression, lié à la fois aux choix typographiques entraînant un grand nombre de pages (multiplication du papier), et par conséquent comme double raison, le faible nombre de tirage vu les limites du montant global du crédit, à un prix de revient français (dans le cadre d'une imprimerie régionale organisée en coopérative de travailleurs) ; ceci concerne enfin la distribution : les remises normales des libraires déductibles d'un prix public qu'il était impossible d'élever, pour ne pas soustraire l'accessibilité d'un tel ouvrage, et enfin la déduction de la T.V.A., et souvent des frais de livraison. Sans compter les exemplaires nécessairement donnés.
Or, même si la ressource première est le don individuel (dont partie non négligeable étant celui de l'auteur) et collectif, ce qui devrait en résulter, de façon légitime, serait pourtant un champ qui doive être récolté, pour renouveler le moyen d'éditer encore, en dehors du vecteur - si cela doit être une possibilité maintenue. La question qui se pose alors est celle des limites raisonnables ou irraisonnables - ce qui ne veut pas dire "déraisonnable" - des actes libres, ou leur disparition - toute virtualité des idées et de l'expression ou de la communication confondue.]

lien permanent

pdf version

Waddick Doyle/ McKenzie Wark @ La Tartine, Paris
...

Intervenant: lui-même

Radio.

Waddick Doyle est professeur associé et directeur du département des Communications Internationales, à l'Université américaine de Paris. Il objecte à Anne Querrien que l'ordonnancement des étagères selon sa citation de Heidegger ne paraît pas prévoir les étagères de marchandises dans les supermarchés.
D'autre part, il évoque l'abstraction des marques.
Enfin, il évoque la séduction de l'abstraction du livre de McKenzie Wark.

Puis il passe à ce qui l'intéresse particulièrement dans l'ouvrage : le monde des vectoralistes, car il a travaillé sur l'italien Berlusconi et sa façon de traiter les contenus du point de vue de leur potentiel de modélisation et de contrôle (la série Dallas, par exemple).
Si la question des classes lui pose un problème, par contre il intègre la proposition à partir des vectoralistes, qui lui semble une contribution majeure. Particulièrement, ce qui l'intéresse ce sont les vectoralistes de la communication et de l'information, la question des contenus et du pouvoir soumis aux réseaux, ainsi que la restructuration du monde à partir de la communication...
Il rappelle le changement du mode de vie dans l'Italie de Berlusconi, simplement sous l'influence mimétique des programmes de télévision proposés aux téléspecateurs, par les acheteurs de programme de télévision. Il cite Bloomberg, aux Etats-Unis, puis Google et enfin, il dit qu'aujourd'hui c'est la puissance des bandes passantes associée à celle des logiciels de video qui fait l'enjeu et la différence sur Internet.
En conclusion, il aborde la question, qu'il laisse ouverte, du désir et du sujet dans le livre de McKenzie Wark (question qui sera abordée par Stephen Wright lors de la discussion collective - article "Afterwords").

Fichier son (téléchargeable) :

http://criticalsecret.com/n15/fichiers/waddick_doyle.mp3


American University of Paris : Waddick Doyle ; Academics, Department: International Communications

lien permanent

pdf version

Bilingual afterwords, Débat bilingue/ McKenzie Wark @ La Tartine, Paris
...

Intervenant: les intervenants eux-mêmes

Radio.

S'expriment et discutent à la fin des interventions : McKenzie Wark, Waddick Doyle, Anne Querrien, Aliette G.Certhoux, Nathalie Magnan, et notamment Stephen Wright qui intervient à plusieurs reprises depuis la salle ; La traductrice simultannée volontaire ; plus rarement, DeeDee Halleck, Alexandre Gurita.

Fichier son (téléchargeable) :

http://criticalsecret.com/n15/fichiers/afterwords.mp3


lien permanent

pdf version

McKenzie Wark Fr Hacker pour GAMER THEORY. 1-2/ Salon de la revue, Paris
...

Intervenant: McKenzie Wark, Wendy Johnson

Vidéo 10'. 1-2. Sur Gamer Theory à paraître aux Etats-Unis en avril 2007.

Début du reportage vidéo en deux parties enregistré au salon de la revue en octobre 2006, à Paris, et réalisé par Xavier Léton. Intervention en anglais, McKenzie Wark ; traduction vivante en français, Wendy Johnson.
Présentation par Aliette G-Certhoux.

Documents extraits de la rencontre "Les revues en podcast en en web2" -- une soirée organisée par criticalsecret dans le cadre du salon des revues, le 13 octobre 2006, à Paris.

McKenzie Wark expose le processus d'écriture dialiectique qu'il a entrepris avec ses étudiants, pour son ouvrage à paraître aux Etats-Unis, en avril 2007 : Gamer Theory.
Il s'agit à la fois d'une expérience pédagogique et d'une recherche sur l'écriture et la conceptualisation interactives, enfin sur l'événement imprimé avec un double événement : traditionnellement avec un stock, et numériquement à l'unité. Il s'agit enfin de produire un troisième objet, un livre virtuel ; pour la conception et la réalisation de cette interface de lecture, un concours a été lancé... Le contenu est celui d'un jeu discursif et interactif, à propos de la construction d'une théorie sur les jeux numériques.

Pour finir, il s'agit de l'éclatement du copyright dans la licence Creative Commons, première expérience d'un copyright collectif autorisant la reproduction, sous certains droits réservés, dans une publication imprimée par un éditeur professionnel.
Voici la première video de la conférence (téléchargeable) :

http://criticalsecret.com/n15/fichiers/200704_KenPart1.m4v


Source : podcast de criticast [dot] net_users @ confettis.org avec l'autorisation réciproque de librement publier et reproduire dans les conditions de "McKENZIE WARK A HACKER IN PARIS". Remerciements.

Référence : Salon de la revue @ Ent'revues et La revue des revues, Les revues en podcast et en web2, présentation organisée par criticalsecret, 13 octobre 2006, Paris.

lien permanent

pdf version

McKenzie Wark Fr Hacker pour GAMER THEORY. 3-4/ Salon de la revue, Paris
...

Intervenant: McKenzie Wark, Wendy Johnson

Vidéo 10'. 3-4. Sur Gamer Theory à paraître aux Etats-Unis en avril 2007.

Fin du reportage vidéo en deux parties enregistré au salon de la revue le 13 octobre 2006, à Paris, et réalisé par Xavier Léton. Intervention en anglais, McKenzie Wark ; traduction vivante en français, Wendy Johnson.


L'auteur a d'abord produit le jet des aphorismes qui composent le texte, puis il les a mis en débat public sur Internet, entre lui et ses étudiants, des intellectuels concernés par le sujet, ainsi que tout autre personne intéressée ayant surfé jusqu'au site, se retrouvant dans l'interface dynamique intitulée GAM3R 7H3ORY, sous licence "CC certains droits réservés".
Bien que le livre soit maintenant forclos, le développement virtuel se poursuit dans le site interactif expérimental, créé spécialement pour l'ouvrage @ Future of the book. L'interface, ergonomiquement conçue pour la visibilité des critiques et des réponses, permet de ne pas perdre de vue les textes de référence à propos desquels la discussion a lieu.
L'ouvrage imprimé chez Harvard University Press présente des différences avec la première version mise en ligne, comme avec celle qui a résulté de la première session interactive ; ces différences tiennent à l'intégration partielle du processus collectif selon la pertinence et les choix de l'auteur.

Voici la seconde video de la conférence (téléchargeable) :

http://criticalsecret.com/n15/fichiers/200704_KenPart2.m4v


Source : podcast de criticast [dot] net_users @ confettis.org avec l'autorisation réciproque de librement publier et reproduire dans les conditions de "McKENZIE WARK A HACKER IN PARIS". Remerciements.

Référence : Salon de la revue @ Ent'revues et La revue des revues, Les revues en podcast et en web2, présentation organisée par criticalsecret, 13 octobre 2006, Paris.

lien permanent

pdf version

L'auteur McKenzie Wark
...

Intervenant: One hacker in Paris

Video caption:
A Paris, salon de la revue hacker cover le 13 octobre 2006.

Biographie et bibliographie de McKenzie Wark, dans fr.wikipedia.

lien permanent

pdf version

McKenzie Wark " A Hacker Manifesto "/ EN References
...

Intervenant: L'éditeur

Linking Icons:

A hacker Manifesto 2004 image Gamer Theory 2007 image_gt

Ken McKenzie Wark @ McKenzie Wark's; McKenzie Wark @ en.wikipedia; McKenzie Wark on Google
(10 pages). The future of the book.

Les recensions francophones de l'ouvrage Un manifeste Hacker sont attendues. En attendant, nous ne saurions que conseiller de visiter celles présentées par l'auteur dans son site.

lien permanent

pdf version

McKenzie Wark "Un manifeste Hacker"/ Fr references
...

Intervenant: L'éditeur

Le texte est inouï, le texte et ce qu'il dit, ce qui se produit, c'est jubilatoire... Il me fait rire et m'intéresse. Il m'intéresse -- en tout ! (...) Votre traduction aussi, le livre lui-même, l'objet que vous avez fait, les pages, le rythme, tout cela compte aussi, bien sûr (...) C'est tout à fait remarquable, ce que vous avez fait là." Jean Baudrillard, novembre 2006, Paris.

UN MANIFESTE HACKER
ISBN 978-2-35092-002-3
Acheter la version française chez l'éditeur hacker cover depuis l'Etranger, l'Europe, la France, les DOM, les TOM.

C'est la version francophone internationale, imprimée en 2006, d'après le premier Étapuscrit inédit de 2003, qui présente quelques points de détails différents de la version imprimée anglophone, notamment que les notes soient extérieures au corps principal du texte, ainsi doué d'une vertu populaire dont nous n'avons pas voulu le désemparer. La traduction est collective, par "Club post-1984 Mary Shelley and C° Hacker Band". L'installation d'un article par page confère un aspect d'exception à la publication francophone, c'est un concept de Gallien Guibert, graphiste du livre et des 14 planches typographiques des titres -- en accord avec l'auteur.
L'édition française renforce la pertinence critique des analyses anglophones (à lire dans le site personnel de McKenzie Wark), en rendant émergente l'autonomie possible des articles les uns par rapport aux autres, et révélant typographiquement la composition fractale, qui transporte l'essai moderne et post-moderne du fragment dans notre temps au-delà.

Télécharger le catalogue en .pdf des éditions criticalsecret imprimées ;
vous y trouverez la liste des ouvrages et leurs résumés, ainsi que leurs références, leur ISBN, et les informations commerciales et bancaires utiles à vos commandes et à vos factures.

Les éditions criticalsecret font partie des éditeurs du premier flux membres de DILICOM et Banque du livre (BENELUX),
auxquels les libraires peuvent passer leurs commandes ; GENCOD : 3012471760014,

Pour les libraires qui ne sont pas membres de DILICOM, adresser directement les commandes aux éditions criticalsecret :
par Fax [33](0)1 48 05 90 82, (même numéro de téléphone).

Particuliers : il est possible d'acheter directement chez l'éditeur, sur commande par courier, avec chèque joint.
Davantage de précisions commerciales : voir le lien "éditeur" à gauche de l'icône de cet article.

Ce livre comme tous nos ouvrages peuvent être également achetés ou commandés à La FNAC.
FR Amazon est autorisé à la vente du livre à l'étranger.

Tous nos livres sont sur la liste du club des libraires Electre, base de référence bibliographique des ouvrages francophones.

Editions criticalsecret
SA de Presse édition et de rédacteurs
au capital alternatif de 382 euros
RCS Paris B 437 693 971
12 passage saint Pierre Amelot, 75011 Paris
Tél/Fax 33 (0)1 48 05 90 82
TVA infracommunautaire FR06437693971


lien permanent

pdf version

Un manifeste Hacker / Evénements et Presse
...

Intervenant: L'éditeur

RADIO : France Culture

Un manifeste Hacker, 50'

adaptation Simon Guibert, réalisation Jean Couturier. (31-01-2009)
Fictions, Perspectives contemporaine, Créations radiophoniques ; coordination Blandine Masson.



PRESSE IMPRIMEE:

Journal :
Le monde, édition du 5 janvier 2008 ; Olivier Zilbertin, portrait photographique Olivier Mezger.

Magazine :
Technikart ; article Kenneth McKenzie Wark, Selector, Idées, page L'homme du mois ; par Pascal Bories, avril 2007, Paris.

Revue :
Rue Descartes n°55 ; Philosophies entoilées ; sous la direction de Paul Mathias :
Paralipomènes, collage et entretien avec McKenzie Wark, par Paul Mathias, janvier 2007, Paris.


Cahier Critique de Poésie CCP N°14, novembre 2007 ; Sur Un manifeste Hacker, Alain Giffard ; éditions Farrago, Centre International de Poésie de Marseille sous la direction de Emmanuel Ponsart et de Jean-Pierre Boyer.

Evénement :

HACKUKTURATION, CULTURE LIBRE, CULTURE HACKER


Journées de Marseille 25-27 octobre 2007, d'après une idée de Jacques Serrano, Curateur, Les Rencontres Place Publique et L'essai sur l'art ;
Centre International de Poésie de Marseille CIPM, partenaire.

Conférences et débats publics sous la direction de Patrice Maniglier, avec Kenneth Mckenzie Wark, Stephen Wright, Thierry Crouzet, Arnaud Esquerre, Paul Mathias, David Giannoni, Hassan Charach, Patrick Lowie, Aliette Guibert, Alain Giffard.

Téléchargement : Hackulturation, opus spécial du CCP
http://www.cipmarseille.com/documents/291_20080108170201.pdf
auteurs : Kenneth Mckenzie Wark, Patrice Maniglier, Stephen Wright, Alain Giffard
date : octobre 2007

Phonothèque : Hackulturation, Culture libre, culture hacker
lecteur : Alain Giffard
date : octobre 2007
http://www.cipmarseille.com/pop_audio.php?id=296

Citation de Un manifeste Hacker par Thierry Crouzet, dans l'émission du 2 novembre, Place de la toile consacrée au Web, sur France culture, à propos de son ouvrage Le peuple des connecteurs, le cinquième pouvoir.


PRESSE DIGITALE

Ecrans (Un site thématique de Libération) 24 octobre 2007
http://www.ecrans.fr/Marseille-hackee,2427.html

ANNONCE DE L'EVENEMENT

Marseille hackée
par Frédérique Roussel

tags : hacktivisme, logiciel libre, Littérature

Intitulées « Hackulturation, culture libre, culture hacker », trois jours de rencontres à Marseille visent à proposer une réflexion sur la culture hacker, « mouvement de pensée et approche politique ayant pour but de défendre la libre diffusion des œuvres de l’esprit, l’appropriation collective et l’approche collaborative de la création ». Organisées par l’association marseillaise Place publique, créée en 1994 par Jacques Serrano, en partenariat avec le Centre international de poésie de Marseille, ces rencontres réunissent du jeudi 25 au samedi 27 octobre des intellectuels français et étrangers autour de questions telles que : qu’est-ce que la culture hacker et comment se propose-t-elle de transformer le mode même d’existence de la culture ? Comment les espaces déjà existants de réalisation de la culture peuvent-ils réagir à ce nouveau régime de production et de circulation des valeurs culturelles ? Comment les nouvelles technologies et leurs usages vont-elles transformer nos pratiques, comme celles de l’écriture et de la lecture ?

Dans une présentation à ces rencontres, le philosophe Patrice Maniglier estime ainsi : (...) « l’utopie hacker et les nouvelles technologies ne peuvent pas ne pas retentir sur les pratiques culturelles contemporaines. D’abord parce qu’elles en changent le mode non seulement de transmission ou de circulation, mais aussi de production. Ensuite, parce que, depuis Socrate qui refusait de recevoir de l’argent en échange de ses leçons de philosophie, c’est-à-dire de vertu, le trafic de la culture a toujours été très problématique pour la culture occidentale. Ce qui instruit ne se vend pas, mais se donne. Enfin, parce qu’elle est au cœur des transformations des formes contemporaines de la propriété, où la propriété intellectuelle prend une place décisive. » Pour Alain Giffard, spécialiste des technologies de l’écrit et Président d’Alphabetville, il s’agit « d’élargir les hypothèses soulevées par le logiciel libre à d’autres catégories d’œuvres ».

Au nombre des intervenants, l’australien Kenneth Mckenzie Wark, professeur en Culture et Media au Lang College à New York et auteur de A Hacker Manifesto (traduit en français par les éditions Critical secret, sur lequel Alain Giffard publie une intéressante critique dans Cahier Critique de Poésie (1).


Hackulturation, culture libre, culture hacker

Jeudi 25 octobre à 18h « Attitude, manifeste et éthique hacker » (avec Kenneth Mckenzie Wark, Stephen Wright, Patrice Maniglier.
Vendredi 26 octobre à 14h30, « Culture libre, institutions culturelles, économie marchande » (avec Patrice Maniglier, Thierry Crouzet, Arnaud Esquerre, Paul Mathias.
Samedi 27 octobre à 14h30, « La culture libre peut-elle briser la chaîne du livre ? » (avec David Giannoni, Patrick Lowie, Aliette Guibert, Alain Giffard).

Le samedi est proposé un « Attentat poétique » : les gens sont invités à sortir dans la rue muni d’un livre qui a changé leur regard sur le monde, de le dédicacer et de le laisser sur la voie publique à un inconnu. Renseignements, réservations : 04 91 90 08 55


WEBRADIO

Arte Radio.com


McKenzie Wark à Paris, le matin, au studio de arte, à Issy-les-Moulineaux (le jour de l'inauguration de l'ouvrage en soirée, à La Tartine), octobre 2006. 2'56".
Réalisation de Samuel Hirsch.

L'auteur, en plein Jet Lag, exprime un instant de lassitude et de découragement, et sa résignation face à un livre dont la traduction dans une langue qui lui est étrangère lui paraît aussi clos que la ville qui le contient... Le soir, tout au contraire, son enthousiasme se déliera avec celui des invités venus inaugurer son ouvrage en français, parmi lesquels ses amis américains de Paris. Les sons téléchargeables dans ces pages en attestent heureusement. Néanmoins, de retour à New York, McKenzie Wark apprendra la mort de son père, en Australie.


WEBMEDIA

Poptronics.fr
Pop-net, Pop-Surf

GIMME FIVE McKenzie Wark
Pop’surf’ McKenzie Wark, penseur réseau...
Serial Interview by Michael Borras from systaime.com (10-15 2008).


LE OFF DE BRUXELLES 2009

Evénement
Un manifeste Hacker invité par Patrick Lowie

L'adaptation radiophonique des oeuvres littéraires
Présentation et débat animés par Simon Guibert, adaptateur de l'ouvrage pour le département des Fictions, Perspectives contemporaines, coordination Blandine Masson, France Culture.
Audition publique exceptionnelle avec l'autorisation de France-Culture : Différé de l'émission Un manifeste Hacker diffusée le 31 janvier 2009, réalisée par Jean Couturier.


WEB INSTALLATION

David Guez


2xHM HACKING HACKER MANIFESTO
2xHM est une performance qui se déroulera page aprés page, dans le silence d'une autre traduction, celle subjective, influencé, maniaque et plastique. Plus que jamais, "Hacking Hacker Manifesto (2xHM)" est un acte de sur-vie. (octobre 2007)



Les liens respectifs des amis du Hacker sont à trouver sous les noms dédiés en haut de cette page.


lien permanent

pdf version

McKenzie Wark un Hacker à Paris / couverture_cover
McKenzie Wark's Hacker @ La Tartine, Paris/ Sommaire
A Hacker Manifesto Atopos/ McKenzie Wark @ La Tartine, Paris
Jean-Marc Terrasse/ McKenzie Wark @ La Tartine, Paris
McKenzie Wark/ McKenzie Wark @ La Tartine, Paris
Anne Querrien/ McKenzie Wark @ La Tartine, Paris
Waddick Doyle/ McKenzie Wark @ La Tartine, Paris
Bilingual afterwords, Débat bilingue/ McKenzie Wark @ La Tartine, Paris
McKenzie Wark Fr Hacker pour GAMER THEORY. 1-2/ Salon de la revue, Paris
McKenzie Wark Fr Hacker pour GAMER THEORY. 3-4/ Salon de la revue, Paris
L'auteur McKenzie Wark
McKenzie Wark  A Hacker Manifesto / EN References
McKenzie Wark Un manifeste Hacker/ Fr references
Un manifeste Hacker / Evénements et Presse



Creative Commons License
Sous réserve des copyrights éventuels des citations externes à être signalés et des documents du domaine public : partage et téléchargement libres des contenus autorisés de PODCAST TOAMEME PODCAST YOURSELF--PODCASTOAMEME criticalsecret.com et www.criticalsecret.com/n15/ FR ISSN 1769-7077 Thematic serial of unpublished Radio and Video Podcasts more Information by par © criticalsecret mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Paternité-Pas d'Utilisation Commerciale-Pas de Modification 3.0 Unported. TRANSLATE_GOOGLE. Contact: aliette.guibert [At] gmail.com

W3C XHTML validator W3C Rss2 validator


Site généré avec LoGz by Loz http://www.logz.org, Copyleft Licence Art Libre | site map
nombre de requêtes 11